L’Islande, ce n’est pas si loin de la France : un pays européen et développé. Pourtant, le dépaysement est bien là et certaines choses sont carrément surprenantes.

1. Leur langue est juste imprononçable

Ils ont des accents bizarres et des associations de lettres inconnues qui donnent de nouveaux sons aux mots. C’est simple, même quand je prononçais Skógar, personne ne me comprenais. Il paraît que c’est la langue nordique la plus compliquée et je veux bien le croire ! Heureusement, tout le monde ou presque parle anglais !

2. Les sources d’eau chaude sont partout

C’est assez surprenant pour ce pays où il fait 15° en été, les sources d’eau chaude sont partout. Il n’est pas rare de passer à côté de champs qui fument ou de tremper ses doigts dans un cours d’eau et de constater qu’il est bien tiède. Sans compter les hots pots connus, ces sources naturelles où l’on peut se baigner.

hot pot piscine naturelle islande

Partout oui, même au milieu de nulle part !

3. L’eau courante sent l’œuf pourri

Encore un truc auquel tu ne t’attends pas forcément. Au départ, tu te demandes si c’est toi qui pue sous la douche où s’il y a un rat mort quelque part. En fait, les islandais utilisent l’eau chaude naturelle, qui est chargée en souffre (la faute à l’activité volcanique). Et le souffre, ça sent l’œuf pourri ! Rassurez-vous, passée l’odeur, l’eau est tout à fait propre à la consommation.

4. A la piscine, tout le monde est à poil dans les vestiaires

Une grosse différence de culture : à la piscine (Blue Lagoon inclus), il est obligatoire de prendre une douche nu, panneau explicatif des zones à nettoyer et savon gratuit à l’appui. Le hic ? Il n’y a pas de cabines de douche complètement fermées. Le truc en plus ? Comme tu es touriste, une dame-douche vient zieuter que tu as bien enlevé l’intégralité de ton maillot.

Ah oui, les cabines fermées pour se changer, c’est pas vraiment la mode islandaise non plus !

Ton impression quand tu prends ta douche dans les piscines islandaises

Ton impression quand tu prends ta douche dans les piscines islandaises

5. Les grosses villes font 200 habitants

Il y a Reykjavik, agglomération de 200 000 habitants, Akureyri, deuxième ville du pays avec 18 000 habitants et puis les autres « villes ». La plupart des villes où nous avons dormi, qui étaient les gros points sur le carte comptaient entre 50 et 500 habitants pour les plus grosses.

Toutes ont cependant une station essence, une supérette, un restaurant et plusieurs solutions d’hébergement ainsi que, dans la plupart des cas, une piscine !

6. Il y a plus de moutons que d’hommes (info non vérifiée !)

Les islandais élèvent des moutons et des chevaux. Mais genre, beaucoup et partout.

7. Au Sud, il n’y a pas d’arbres

Je crois que tous les arbres que nous avons vu étaient ostentatoirement plantés par les hommes, et ils étaient très peu nombreux. L’Islande n’a pas toujours été dépourvue de forêts. Ce sont les vikings qui sont responsables de cette déforestation massive et des paysages lunaires qu’elle a fait apparaître.

8. Ils ont le sens de la surprise

Quasiment aucun des sites naturels que nous avons visité n’était visible de loin. En général, c’est au dernier virage d’une balade que tu vois apparaître une superbe cascade. Au détour de la route que tu te trouves nez à nez avec un iceberg. Bref, on dirait que l’Islande a le sens de la surprise.

9. Pour aller quelque part, il y a des chances non négligeables de passer par un gué

Nous avons appris que les islandais avaient renoncé à construire des ponts permanents en raison de l’activité sismique de l’île et du changement permanent des cours d’eau. C’est pour ça que sur la plupart des pistes, on trouve des gués assortis de ce joli panneau. Au début ça fait peur, à la fin c’est toujours un peu impressionnant.

gué islande signalisation

Oui, ce panneau n’est pas tout à fait rassurant. Et puis on est habillé en sombre !