« Respireeeeeeeez » – Je ferme les yeux et je me concentre : mes jambes tendues, mon bassin bien de face, mon dos décambré, mes bras parallèles au sol et le sommet de ma tête vers le ciel, je prends une grande inspiration par le nez et j’essaye de me détendre.

Pas si facile quand mon psoa est étiré, que mes abdos sont contractés et que mes appuis ne me semblent pas si solides. « Respireeeeeeeeez » – Le mot résonne dans ma tête, comme s’il était entonné en même temps par Géraldine, Doan, Margot, Olga, Adélaïde, Rob, Sabrina et Rose, autant de professeurs que j’ai rencontré sur les tapis de La Bulle Yoga ces derniers mois.

bienfait yoga pratique réguliere

Faire du yoga à La Bulle en illimité, comment ça marche ?

J’avais déjà pris quelques cours, mais les entraînements de pole dance, de souplesse et de musculation me prenaient trop de temps pour que je sois régulière. Quelques blessures plus tard, je cherchais un nouveau sport qui fasse du bien à mon corps et à mon esprit.

Il y a quatre mois, je poussais donc la porte du studio avec en tête de me mettre au yoga de manière intensive. La Bulle est l’endroit parfait pour ça puisqu’on peut prendre un abonnement au mois pour avoir accès au cours en illimité. Et comme il y a des cours à toutes les heures du jour et de la nuit au presque, c’est hyper pratique pour y faire un saut quotidien, à la pause déjeuner, en milieu d’après-midi ou en soirée (voir même le matin pour les plus courageux !).

J’ai commencé par faire beaucoup de yin yoga, un style très doux ou l’accent est mis sur les étirements pour remettre au travail mon corps

Et j’ai rapidement enchaîné avec du hatha et du align pour apprendre les postures de base du yoga. Quand je me suis sentie un peu plus forte, j’ai rajouté quelques cours de vinyasa et j’ai testé l’ashtanga et l’upside down. Ce qui est bien à La Bulle, c’est qu’il y a une dizaine de styles de yoga et autant de professeurs différents.

Mes coups de coeurs :

  • Le Yin avec Olga, ses huiles essentielles, son accent russe et son moulin à musique qui accompagne le savasana en fin de cours
  • Le Hatha avec Adélaïde qui a une bonne humeur communicative et qui nous fait parfois expérimenter des choses différemment
  • Le Align avec Margot pour sa précision, ses corrections et son cours calme, dénué de distraction
  • Le Vinyasa et l’Upside Down avec Doan pour sa joie de vivre communicative et ses encouragements quand ça devient difficile

Et pour couronner le tout, le studio se situe dans un bâtiment ancien, avec plafond haut, moulures, cheminées et parquet à tomber. Ca donne vraiment envie de s’y poser et d’y retourner !

Côté tarif, plusieurs formules permettent de faire du yoga en illimité. J’ai choisi le 3+1 mois payable en une fois qui me revient à 97€ par mois. A raison de 4 à 5 cours chaque semaine (oui, je suis clairement devenue accro), le cours me revient à environ 6€, ce qui est plutôt raisonnable !

 

yoga la bulle avis lyon

Ce qu’une pratique régulière du yoga a changé dans ma vie

Avant de commencer à pratiquer très régulièrement, j’avais lu quelques articles élogieux sur ce sport / philosophie de vie, mais j’étais plutôt dubitative. En général, les solutions-miracles sont trop belles pour être réelles, non ?

Et bien j’ai un scoop pour vous : si le yoga ne révolutionne pas votre vie en trois séances, après quatre mois de pratique quasi-quotidienne, je remarque des changements dans mon corps et dans ma tête.

Physiquement d’abord, je n’ai plus mal au dos ! J’avais tendance à avoir des douleurs sciatiques à gauche, exacerbées par les cambrures que l’on adopte en pole dance. Un mois après le début de mon abonnement à La Bulle, je n’avais plus mal et depuis, ce n’est plus revenu. J’ai également remarqué que j’avais beaucoup moins de « poids » sur les reins lors de longues randonnées ou quand je dois rester debout longtemps. Mais j’apprends aussi et surtout à écouter mon corps, à respecter ses limites et à prendre en compte mon état physique du jour. Il m’arrive régulièrement d’annuler un cours de vinyasa ou de hatha pour le remplacer par du yin ou du restorative si je suis fatiguée.

Mentalement ensuite, j’ai appris à me centrer sur moi-même, à ne pas regarder les autres et à être encore plus confortable avec mon image et mon corps. Les cours avec Géraldine par exemple m’ont fait aimer chanter alors que j’ai un vrai complexe par rapport à ça.

Et bien évidemment il y a d’autres changements, très lents et beaucoup plus subtils. Le sommeil par exemple. Je ne sais pas vraiment si je dors mieux qu’avant ou si je fais moins d’insomnies (même si j’ai l’impression que si) mais ce dont je suis sure, c’est que je suis plus en paix avec mon sommeil. Je ne fais plus tout un drame d’une mauvaise nuit et j’arrive à trouver de la motivation et de l’énergie même si j’ai passée une nuit à tourner en rond dans mon lit. Et dans la vie de tous les jours, j’ai un peu plus de lâcher-prise. Encore une fois, c’est subtil et je ne suis pas devenue un monstre de zénitude en quatre mois ! Mais même mon copain a noté les différences :)

 

yoga montagne posture aigle