C’est un endroit que tous les lyonnais connaissent et apprécient. La Croix Rousse est l’une des deux collines de Lyon, surnommée colline du travail quand celle de Fourvière a traditionnellement été consacrée à la religion.

C’est dans ce quartier qu’étaient installés les milliers de Canuts qui tissaient la soie au 18ème, donnant à Lyon une réputation mondiale.

Aujourd’hui, plus d’ouvriers dans ce quartier que les bobos ont largement investi. On y trouve beaucoup d’associations, de lieux culturels et de bars plus ou moins branchés.

Monter à la Croix-Rousse pour découvrir le panorama se mérite puisqu’il vous faudra gravir quelques marches (voir quelques centaines !). Mais ce parcours est truffé de rues sinueuses, de traboules, de placettes et de maisons colorées.

Si vous voulez accéder au plateau de la Croix Rousse depuis l’Hôtel de Ville, je vous conseille de prendre la rue du Griffon,  de rejoindre la rue des Capucins puis la rue Leynaud par une traboule signalée d’une lanterne. De là, vous pouvez prendre la montée de la Grande Côte qui vous amènera tout droit à votre destination.

traboule lyon croix rousse

Une lanterne opaque ? Pas de doute, vous êtes devant une traboule !

traboule lyon

A l’intérieur, une succession de cours qui relient les immeubles entre eux.

montee grande cote

La montée de la grande côte et ses maisons colorées

plateau croix rousse

La récompense quand on arrive en haut : le panorama sur Lyon