Je suis rédactrice et rédactrice web. Parfois je rédige pour un support imprimé, très souvent j’écris pour des blogs et des sites internet et ce n’est pas la même chose !

Pourquoi ? A cause d’un mot et d’un seul : Google !

C’est Google qui nous empêche parfois, nous rédacteurs web de faire un bon mot dans un titre au profit d’un mot-clé et qui a mis à la bouche de tous nos clients le sacro-saint terme Référencement ! Mais reprenons depuis le début…

redaction web

Qu’est-ce que le référencement ?

 En termes de web, le référencement c’est la visibilité d’un site internet. Et où est-ce que les sites sont les plus recherchés ? Google ! Pour simplifier les choses, les référenceurs sont tous à la solde du géant américain.

Le but du référencement, c’est donc de faire remonter votre page dans les résultats de recherche sur Google.

Pour cela deux chemins :

  • Le facile qui coûte de l’argent consiste à payer Google pour qu’il mette votre site en avant sur certains termes que vous avez défini à l’avance. Pour cela, le moteur de recherche a créé Google Adwords qui permet de créer des campagnes de référencement. Si vous vendez des chocolats à l’orange, vous pouvez ainsi payer pour apparaître dans les tous premiers liens des personnes qui rechercheront « chocolat orange ».
  • Le long, tortueux et pénible chemin du référencement naturel qui consiste à indiquer aux robots de Google de quoi parle votre site/texte/blog à travers les mots-clés. Si vous réussissez, votre site apparaîtra complètement gratuitement en bonne position dans les recherches .

Et c’est là que les rédacteurs web interviennent.

Comment la rédaction web joue-t-elle sur le référencement naturel ?

Le rôle du rédacteur dans le référencement naturel est de placer les bons mots-clés, au bon endroit.

Dit comme ça, ça a l’air facile. En réalité, ça ne l’est pas toujours.

La première étape : définir des mots-clés 

  • ni trop génériques car il y aura toujours des gens déjà bien implantés sur ces mots-clés. Par exemple si vous êtes nouveaux dans le secteur des chocolats, nous n’allons pas tout de suite viser le mot-clé « chocolat ». Ce serait un peu prétentieux !
  • ni trop spécifiques car il faut quand même qu’il y ait des personnes qui cherchent vos mots-clés. Si vous avez inventé des chocolats au chou-fleur par exemple, il vaut peut-être mieux essayer d’attirer votre cible via des mots-clés plus génériques « chocolats originaux » par exemple.

La deuxième étape : placer ses mots-clés 

Une fois les mots-clés définis, il faut les placer au bon endroit et en bon nombre. Si vous n’avez pas assez de votre mot-clé, Google considérera qu’il n’est pas signifiant. Si vous en avez trop, il considérera que votre contenu est pauvre et que vous recherchez un bon référencement à tout prix (ce qui produit donc l’effet inverse, pas si bête Google).

Il n’y a pas de règle concernant le pourcentage de mot-clé à insérer et il faut souvent se caler sur les sites qui trustent les premières places dans les recherches Google. Cependant, le moteur de recherche a évolué, ses algorithmes se sont affinés et désormais, le sens du contenu prime sur la répétition des mots-clés.

Ce qui compte toujours en revanche, c’est de placer ses mots-clés dans des endroits stratégiques :

  • Dans l’url de la page ;
  • Dans au moins un titre ;
  • Au début du texte.

La troisième étape : faire des liens 

Oui des liens, par exemple j’ai choisi de faire un lien sur cet excellent article rédigé par mes soins ! Il s’agit d’un lien interne puisqu’il redirige sur mon blog. Les liens vers d’autres sites que le mien sont des liens externes, comme celui-ci vers mon magnifique site commercial !

A quoi servent les liens ?

  • Pour les liens internes, ils servent à faciliter l’accès de Google à tous les contenus en créant des liens supplémentaires entre les pages. Votre site devient alors plus facile à parcourir.
  • Pour les liens externes, ils servent à faire monter le Page Rank, un indice qui mesure le nombre de liens qui pointent vers votre site . Plus votre page rank est élevé, mieux vous êtes référencé. Si vous faites des liens vers d’autres sites, ils pourraient vous rendre la pareille et augmenter votre référencement. Un risque à prendre !

 La quatrième étape : privilégier le sens

Google essaie de privilégier de plus en plus le sens à la seule utilisation des mots-clés. Mon dernier conseil est donc de garder un texte cohérent et intéressant, même si cela veut dire sacrifier un ou deux mots-clés. Lorsque l’on produit un blog d’entreprise par exemple, il peut être tentant de produire des textes bourrés de mots-clés et de redirection vers vos offres. N’en faites rien, cela vous desservirait à la fois en termes de référencement et d’image.

Vous vous rendez bien compte maintenant que lorsqu’on écrit pour un support papier, nul robot Google pour nous rappeler comment définir nos mots-clés, où les placer et combien de fois ! C’est pour cela que la rédaction web est désormais un vrai métier qui allie des compétences rédactionnelles évidentes à des notions de référencement hyper utiles !