En traversant le Breioafjorour, nous laissons derrière nous la majorité des touristes. Avant de prendre le ferry qui va nous amener à Brjanslaekur depuis Stykkisholmur, nous gravissons quand même la montagne sacrée du Helgafell, autrefois vénérée par les fidèles de Thor. Aujourd’hui, la légende veut que l’on puisse formuler trois vœux à son sommet. Mais seulement si l’ascension se fait sans parler et sans regarder en arrière. 73m de dénivelé, le challenge n’était pas si difficile et nous avons eu le droit à nos vœux et à la superbe vue depuis le sommet.

montagne sacrée helgafell

chevaux islandais

helgafell montagne en islande

La traversée en bateau, fantomatique, a duré 2h30, avec des vagues et un roulis plutôt impressionnant (bonjour le mal de mer). Mon réflex numérique a décidé à ce moment que c’était le bateau de trop, qu’il était bien trop maltraité et qu’il allait donc rendre l’âme. Malheureusement, il ne sera pas de la partie pour les photos suivantes.

ferry vers les fjords de l'ouest

ferry stykkisholmur

Et la suite, c’est un bout de route jusqu’à Patreksfjorour dans une nuit plus noire tu meurs et quelques plaques de soupe dans lesquelles même notre 4×4 glissait un peu. Pour finalement arriver à notre hôtel, où nous étions seuls ! Le soir, en nous baladant dans le village, nous avons aperçu une lueur dans le ciel. Ni une ni deux, un tour en voiture loin des lumières nous a dévoilé une aurore boréale sortant d’entre les montagnes. Deuxième coup de chance que nous n’avons pas pu immortaliser, rapport à l’appareil photo mort.

la nuit noire en islande

Le lendemain, nous nous sommes aventurés en 4×4 sur une piste qui longeait notre fjord, avec une ambiance de bout du monde. Au milieu du chemin, une ferme, un musée et… une carcasse d’avion de l’armée américaine ! L’aller-retour, 60km environ nous ont pris 4h, à passer à flancs de falaises, à contourner des marais et à traverser des plateaux pour arriver à la pointe de notre langue de terre et à leurs deux « villages » (une seule maison pouvant parfaitement constituer un village en Islande) apparemment sans vie !

Pour finir la journée, et puisqu’il nous restait une ou deux heures de visibilité, nous avons décidé de nous rendre aux sources de Pollurinn, un hot pot au milieu du fjord que nous avons eu pour nous seuls !

patreksfjorour

avion us navy islande

road trip en islande - fjords de l'ouest

le bout du monde de l'islande

pollurin hot pot en islande

Le jour suivant, nous avions prévu 350km de route pour redescendre au sud et rejoindre Borgarnes. Certaines parties de la route étant en fait des pistes et plusieurs cols étant à franchir, nous avons mis 5 à 6h pour les parcourir. Mais cela en valait la peine, car nous étions encore une fois seuls au monde, ne croisant que 3 ou 4 voitures pendant les 200 premiers kilomètres. Cette route nous a fait traverser de magnifiques fjords et des montagnes plutôt impressionnantes non pas par leur hauteur mais pas leur climat. On passait d’un temps nuageux avec quelques éclaircis à la tempête de neige en quelques minutes. Au sommet de l’une d’elle, nous avons découvert un refuge en cas de coup dur. Heureusement, nous avons pu rejoindre Borgarnes sans encombre et continuer, le lendemain, notre voyage retour vers Reykjavik.

fjords de l'ouest - islande

abri de montagne en islande

road trip en islande

 

Pour notre dernier jour justement, nous ne nous sommes pas vraiment attardés à Reykjavik où nous avons déjeuné. Nous voulions nous baigner au Blue Lagoon, mais il semblerait que le tourisme ait décuplé en Islande et qu’il faille désormais réserver sa place quelques jours à l’avance, ce que nous n’avions évidemment pas fait.

Au lieu d’une baignade dans ces eaux turquoises, nous avons donc opté pour une visite de la péninsule des Reykjanes par un temps complètement apocalyptique. Nous avons découvert une mer déchaînée, des sources d’eau chaude bouillante et grondante et le pont entre les deux continents à l’endroit où se rejoignent les plaques tectoniques américaine et européenne.

église de reykjavik

graffiti à reykjavik - street-art

péninsule de reykjanes en islande

sources de gunnuhver islande