C’est une question qu’on me pose fréquemment quand je dis que je travaille en freelance, seule, de chez moi « Mais tu sors des fois ? Tu ne vois personne du coup ? La solitude ne te pèse pas ? ».

Alors, être freelance, est-ce être seul ?

solitude freelance seul

A vrai dire, ça ne ressemble pas vraiment à mon bureau !

A toi de te gérer et de t’assumer

Très concrètement, oui, je suis le plus souvent seule physiquement chez moi. Et j’aime vraiment pouvoir travailler dans un lieu familier, sans trop de contraintes horaire et surtout, sans transport pour aller de mon lit à mon bureau (enfin, il y a bien quelques mètres, mais mes pieds m’y portent en moins de 5 secondes !).

En revanche, les journées sont rares où je reste vraiment seule chez moi, en ne parlant qu’à mon fidèle Yucca. Il y a toujours des gens avec qui parler ! Que ce soit des groupes Skype, des clients à appeler, des copines freelances à dépanner, etc.

Les autres freelances ne sont jamais très loin !

Evidemment, je n’ai pas de collègues de boulot et pas de manager pour m’aider dans mon travail, m’orienter, prendre sur lui quand ça va mal.

Mais le monde des freelances est petit et le maître-mot est souvent l’entraide. Je sais toujours à qui m’adresser quand je ne suis pas super sûre de moi sur un devis, un mail un peu sensible ou une démarche administrative complètement floue (coucou le RSI !).

Que ce soit des freelances que je connaît dans la vraie vie comme Mlle Paul ou Beyondzewords, ou des freelances qui me répondent sur Twitter et Facebook, j’ai pour l’instant toujours trouvé une oreille attentive à mes problèmes de travail et surtout, des solutions !

Etre freelance c’est aussi avoir plus de temps libre

« Oui, mais ta vie sociale ? » est la question qui vient spontanément une fois que j’ai expliqué tout ça.

En fait, en freelance, comme je choisis mes horaires et que je n’ai plus à passer 2h par jour dans les trajets maison-boulot, j’ai plus de temps libre ! Cette année, j’ai enfin pu reprendre le sport, me mettre à courir et j’en profite pour tester de nouvelles choses comme le cours de Krav Maga qui m’attend en juin ou les cours d’anglais que je veux prendre à partir de la rentrée. Et c’est autant de façons de rencontrer de nouvelles têtes en dehors du travail.

Et comme je suis souvent chez moi, je ne rechigne jamais à sortir pour dîner, prendre un verre, aller à une expo/au cinéma/ faire du shopping avec des ami(e)s !