Il y a un an je postais cette photo sur instagram et je commençais The Happiness Project, un carnet sur cinq ans. L’idée c’est d’écrire chaque jour quelque chose de positif, quelque chose qui nous est arrivé, quelque chose qu’on a pensé, quelqu’un que l’on a rencontré, etc. de manière très brève puisque l’on ne dispose que de quatre lignes par jour. Une ou deux phrases donc.

The Happiness Project : tenir le rythme et la distance

A l’intérieur de ce petit pavé, chaque page correspond à un jour de l’année. Comme c’est un projet sur cinq ans, à la fin de la première année, on se retrouve à compléter quatre lignes en dessous des quatre lignes rédigées il y a tout juste un an. C’est ce qui m’est arrivé il y a quelques jours avec un sentiment de satisfaction plutôt agréable.

Agréable parce que j’ai réussi à tenir un an et agréable parce qu’enfin je peux relire ce que j’ai noté, voir comment j’ai évolué, me rappeler de moments sympas qui ont marqué mon quotidien.

Je vous avoue que tenir le rythme n’a pas toujours été facile. Au départ, j’étais très motivée donc j’y pensais chaque soir avant d’aller dormir. Et petit à petit, je me suis mis à sauter des jours et à les rattraper le lendemain ou le surlendemain. Il faut aussi penser à la logistique et emmener cette petit bible avec vous dès que vous découchez. Mais à force d’écrire, c’est vraiment devenu une habitude et s’il est vrai que j’oublie parfois, surtout quand je suis très occupée, ça ne m’arrive plus de louper une semaine entière.

Qu’est-ce que The Happiness Project m’a apporté ?

Ecrire une chose positive par jour devrait forcer à se concentrer sur le positif non ?

Pour ne pas vous mentir, je n’ai constaté de grands changements dans ma vie, je ne vois pas le monde en rose et je n’ai pas changé mes réactions du tout au tout grâce à The Happiness Project.

Ceci dit, ce petit journal a quand même changé quelques trucs. Je remarque plus les sensations positives au quotidien et notamment dans les mauvais jours. Par exemple, si je passe une journée pourrie, que je sors et que je marche au soleil je vais me dire assez facilement « ah j’aime bien la sensation du soleil sur ma peau, je pourrais le noter dans mon journal ». Ca donne un peu de répit et ça permet d’avoir une pensée positive, même dans les journée où tout semble se liguer contre toi.

Ensuite, j’aime beaucoup l’idée de laisser une trace au jour le jour et de pouvoir la relire un an plus tard. Cela marque l’évolution et cela montre aussi que malgré les difficultés, j’ai toujours trouvé quelque chose à noter. Des fois ça me rend nostalgique, des fois ça me fait rire, des fois je suis fière de nouveau et c’est plutôt agréable.

Au final, je continue cette petite aventure. Même si elle ne révolutionne pas ma vie, elle me donne une petite touche de positif chaque jour.