Le fêtes approchent (ou le confinement se poursuit, je ne sais pas…) et j’en profite pour vous parler de notre fin d’année 2019, à l’autre bout du monde. Nous étions très excités de passer Noël et le Nouvel An au Japon ! D’abord parce que mon cousin y habite et que nous nous réjouissions de le retrouver pour cette période (passée pour la première fois loin de ma famille). Ensuite parce que deux amis qui habitent maintenant au Canada visitaient aussi le Japon à ce moment-là, totalement par hasard.

Mais le Japon ne baignant pas dans la culture occidentale, nous ne savions pas tellement à quoi nous attendre. Et nous avons rapidement appris que Noël ne signifiait tout simplement pas grand-chose quand le Nouvel An était une fête finalement assez familiale.

Passer Noël au Japon : mission, trouver une buche !

Et effectivement, dans les boutiques ou dans les rues, très peu de décoration. Même si nous en avons quand même trouvé quelques-unes, notamment à Hiroshima. Pas de déluge de cadeaux à acheter et à offrir, pas de sapin en pagaille ou de pères Noël suspendus à toutes les fenêtres. Nous avons vite compris que pour la plupart des japonais, Noël était juste une non-fête. Et finalement, c’était plutôt agréable de ne pas voir toutes les boutiques et lieux touristiques fermés pendant trois jours !

Si vous passez Noël au Japon, ne vous attendez donc pas à cette débauche commerciale à laquelle nous sommes habitués

repas de noel au japon

Les 24 et 25 décembre, nous étions à Beppu, une ville thermale au sud du pays. Nous avons donc créé notre propre Noël : visite des enfers fumants de la ville, dîner à base de tempuras au restaurant le 24 au soir et détour vers 21h dans un centre commercial à la recherche désespérée d’une buche de Noël, que nous avons finalement réussi à trouver ! Le lendemain, le jour de Noël, tout était normal et nous avions prévu un onsen privé pour marquer le coup et nous faire oublier que nous n’étions pas avec nos proches. Que nous avons quand même appelé sur Skype dans la soirée, décalage oblige.

onsen privé beppu

Une journée presque comme une autre, si ce n’est cet exploit de trouver des pâtisseries européennes à l’autre bout du monde 😉

Le Nouvel An au Japon : une fête familiale ?

Nous avions entendu dire que le Nouvel An au Japon était une fête plutôt familiale. On dîne ensemble et on se rend au temple aux premières heures de la nouvelle année. Nous ne savions donc pas trop à quoi nous attendre.

manger izakaya japon

Heureusement, mon cousin était là pour nous concocter un programme aux petits oignons. Rejoints par nos deux amis, nous avons commencé la soirée dans un izakaya.

Le concept de ce restaurant typiquement japonais ? Payer un forfait pour boire à volonté, tout en mangeant de bons petits plats !

Nous avions donc deux heures devant nous pour ingurgiter le plus de saké possible. Une soirée qui commençait plutôt pas mal. Et en réalité, les japonais ne sont pas tous en famille pour le Nouvel An et il est totalement possible de sortir faire la fête. Le plus gros rassemblement a lieu à Shibuya, au niveau d’un des passages piétons les plus célèbres du monde. Et je peux vous assurer que la foule était serrée au max pendant le décompte ! Une vraie ambiance de jour de l’An !

nouvel an au japon shibuya crossing

Et après avoir suivi un japonais dans un bar assez classe, nous avons finalement aterri dans un irish pub pour finir la soirée avec une bande de personnes rencontrées au fur et à mesure et totalement internationale. Alors certes, nous n’avons pas vraiment vécu l’expérience « à la japonaise », mais la soirée a été mémorable.